New York District
Sur New-York District, le Yaoi (décrivant donc de l’homosexualité : relations entre hommes) est autorisé. N'oubliez pas que ce forum est classé NC18 (Ce forum est réservé à un public majeur et averti !) et des messages à caractère érotiques et violents peuvent donc être postés sur le forum sans aucune restriction. De part son contenu, si malgré l’avertissement vous décidez de vous inscrire, nous déclinons toutes responsabilités.



 

Partagez | 
 

 L'intensité de son regard...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakira Geika

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: L'intensité de son regard...   Dim 12 Oct - 0:49

De toute sa vie, il croit bien que l'homme le plus difficile à séduire aura été lui, Gabriel Rein, journaliste apparemment. Tous les séparés, la seule chose qui les avait rapproché, c'est le fait que Sakira ait posé son regard sur lui. Il avait bien gravé dans sa mémoire sa démarche, son regard noir, qui disait au monde d'aller se faire foutre et de ne surtout pas l'approcher, évidemment, avec un tel message, il n'avait pu qu'aller le voir et passer du temps avec lui. Ce qu'il en avait retenu c'est que Gabriel était fort intéressant, aimait les compliments, et qu'il aimerait passer plus de temps avec lui. On pouvait le voir au moment où Gabriel lui a mis la carte dans la main et qu'il l'a serré doucement avec ce doux sourire incomparable aux autres. Bien entendu, intérieurement il explosait littéralement de joie, trop fier d'avoir avancé au point d'obtenir sa carte. Le plus gros était fais, bien trop pour qu'il recule maintenant.

Alors, depuis la veille, il n'avait cessé de penser à lui, cherchant la meilleure solution pour l'approcher, lui surtout, ainsi que ces lèvres qu'il n'avait pas encore goûté, mais elles n'en seront que meilleures quand il pourra enfin y accéder, et le prochaine fois sera la bonne, vous pouvez le croire. Il peut attendre pour avoir plus, mais le baiser sera pour la prochaine fois qu'il le croisera, il se l'a promis à lui-même. Ce serait le déshonneur pour lui, son orgueil, et sa beauté de la rater la prochaine fois. De toute façon, Gabriel lui a promis, non ?

C'est bel et bien ainsi qu'une idée germa au fond de sa tête, pendant la nuit qu'il ne passait pas à dormir mais à regarder le ciel remplit d'étoiles. Ho oui, qu'il avait une bonne idée. Il se leva tôt, enfin... sortit de sa chambre tôt plutôt, se faisant tout beau, encore plus que la veille, avec des vêtements qui faisaient moins délinquant, et se mit même un peu de parfum qu'il n'utilise qu'en de rares occasions. Après tout, ce qu'il a prévu de faire, il ne le fait pas tous les jours.

Sakira se rendit ensuite chez le fleuriste du coin pour acheter de magnifiques roses blanches, et n'hésita pas à dépenser plus pour pouvoir les porter lui même, avec le costumes de coursier et tout. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire franchement... Il n'était pas sûr de la réaction de Gabriel, la seule chose qui était sûr, c'est qu'il avait envie de voir ça. Il se rendit donc sans plus tarder dans les bureaux de la presse, totalement incognito, se faisant passer pour un simple coursier, ni plus ni moins, il passa rapidement l’accueil, pour se rendre dans le bureau qui lui était indiqué : Celui de Gabriel Rein. La femme de l'accueil paraissait d'ailleurs bien surprise qu'on lui apporte des fleurs, rien d'étonnant à ça. Il arriva dans les bureaux de l'étage à Gabriel et interpella une demoiselle qui se trouvait là, dans un sourire charmeur.

"Bonjour, je cherche Gabriel Rein, savez-vous où je peux le trouver ?"

Sans se douter un instant que le Gabriel en question pouvait l'entendre de là où il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Rein

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   Dim 12 Oct - 15:01

- Je sais que vous avez peu de matière grise et que connecter les quelques neurones que vous avez dans votre cerveau - si vous en avez un même si j'ai des doutes sur ce fait - relève du miracle mais essayer un peu. Ne rabaissez pas plus l'espèce humaine ! Vous vous doutez bien quand même que pour un article sur la corruption politicienne, on ne va pas mettre une image stupide en faveur du maire. Si vous voulez faire votre job très bien mais si vous voulez saboter l'article d'un autre… En fait, je ne peux pas dire que vous êtes un collègues, vous êtes un excellent représentant de la stupidité humaine. Surtout ne changez pas pour qu'on puisse vous disséquez. Maintenant hors de ma vue l'incapable ! Gabriel pointa la porte de son bureau avec un regard glacial.

Comment ce misérable osait-il venir gâcher son article et… Ce serait mal… Oui mais le mal faisait du bien alors il n'y avait pas de raison de résister à sa pulsion plus longtemps. Il se saisit d'une agrafeuse sur son bureau, visa et lança atteignant sa cible. STRIKE ! Le brun se congratula mentalement avant de se tourner vers le son qu'il avait entendu. Apparemment quelqu'un avait appelé son nom. Bien, il aurait une seconde victime sur son tableau de chasse. Pas de pitié même si son chef risquait de l'engueuler après tout, tant qu'il ramenait des résultats avec des articles pertinents et donc des lecteurs on lui ficherait la paix.

- Qu'on me ramène mon agrafeuse, elle a été suffisamment sali par vos présences indésirables et retournez bosser. Il les fusilla tous des yeux pour faire bonne mesure.

Sa voix calme avait parfaitement fusé dans la pièce où une grande partie des gens travaillés avant qu'il ne se tourne vers le livreur pour observer les fleurs qu'on… lui offrait ? À lui ? C'était des fleurs empoisonnées ? On essayait de lui faire la peau. C'était peut-être la carte dans laquelle il y avait du poison. Et non il n'était pas parano mais qui pouvait bien lui offrir des fleurs sincèrement. Il n'écrivait pas une interview sur quelqu'un donc ça ne pouvait pas être une manière de l'acheter. Cette histoire était quand même très louche.


- Par ici. Indiqua-t-il au coursier.

Surtout que et bien des roses blanches ce n'était pas quelque chose de désagréable dans le langage des fleurs. Oh c'était peut-être le coursier qui allait l'attaquer. Soupçonneux Gabriel leva, enfin, les yeux vers la personne tenant le bouquet pour repérer un visage connu.


- Oh… Souffla-t-il de façon si silencieuse que personne n'aurait pu l'entendre vu que les autres avaient repris des conversations à voix basse.

Il ne s'attendait pas à le revoir si vite et dans tout ça, ça lui faisait plaisir de voir Sakira ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakira Geika

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   Dim 12 Oct - 16:57

Gabriel avait un certain côté fascinant, si bien que Sakira ne pouvait que l'adorer et avoir plus avec lui qu'une simple discussion. Ça aurait été un mensonge de dire qu'il n'avait pas été déçu de devoir le laisser la veille pour aller travailler, mais avait garder son sourire aux lèvres en pensant qu'il allait le revoir bientôt, c'était certain, même s'il devait faire la parcours du combattant pour cela, même s'il lui avait donné une fausse carte et qu'il devrait ratisser la ville pour le retrouver. Quelquefois, il y a ce genre de personne qu'on n'a pas envie de lâcher, du moins pas pour le moment, pas quelqu'un d'aussi exceptionnel dans cette ville si vaste, avec ce regard intense, pour qui il était prêt à faire tant d'effort. Tant de raisons qui fut qu'il n'a pas pu tenir plus longtemps avant de lui faire cette fameuse surprise. Tellement hâte de le voir, de pouvoir se dire qu'il ne l'avait pas imaginé et qu'il existait bel et bien réellement un Gabriel Rein, un si beau spécimen d'homme au caractère bien trempé et pourtant si séduisant.

À peine Sakira avait-il posé sa question qu'il entendit une voix qu'il connaissait bien, mais il ne connaissait pas encore ce ton là, il suivit le regard de tous les autres vers le bureaux de sa nouvelle proie loin d'être calme, son ange à lui, un certain Gabriel que les gens ont plutôt tendance à fuir ou ont peur que comme lui, à lui offrir des roses blanches qui ne vont tellement pas avec son caractère. Mais c'est ce qui le rend aussi délicat et inaccessible, c'est ce qu'il aime en lui, enfin, une des choses. Il ne savait pas trop à cet instant ce qui c'était passé dans le bureau de Gabriel mais quand il vit la scène de l'agrafeuse se dérouler juste sous ses yeux, il ne sut retenir un petit rire. Il en avait vu des choses dans sa vie, mais ça, c'était tellement hilarant, encore heureux qu'il sut se retenir de rire davantage.

Quand il entendit Gabriel l'inviter à venir, du moins ce qu'il lui sembla, il remercia d'un hochement de tête la jeune fille et alla prendre l'agrafeuse sur son chemin pour la ramener à son propriétaire, parce que de toute façon, les autres ayant fuis, personne d'autre ne serait venu la lui rendre, c'était ça de balancer des objets aux gens, d'après son expérience. Néanmoins, Gabriel devait être quelqu'un de très doué dans son domaine pour que les autres se laissent traiter ainsi. Il put ensuite se délecter de l'expression de surprise qu'eut Gabriel en levant enfin son regard vers lui. Il prit soin de fermer la porte derrière lui pour qu'il puisse discuter tranquillement avec lui,et se mit donc à parler avec toujours ce même sourire charmeur.

"Bonjour, je crois que tu as perdu ça ~ "

Fit-il d'un ton enjoué en lui montrant l'agrafeuse qu'il lui posa sur le bureau avant de s'approcher un peu plus de lui pour lui mettre le magnifique bouquet de fleur dans les bras. Il en profita pour plonger son regard dans le sien, ne se lassant pas de contempler de pareille merveilles. Ce moment était tout simplement parfait pour un baiser, mais il préféra attendre encore un peu.

"Moi aussi, ça me fait plaisir de te voir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Rein

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   Dim 12 Oct - 18:42

Gabriel était parfaitement heureux de faire fuir les gens. Déjà il ne les aimait pas et ensuite aucune personne saine d'esprit ne voudrait côtoyer une telle masse grouillante d'imbéciles. Rien que d'y penser, le brun en avait la chaire de poule. Non vraiment, il n'était pas fait pour sociabiliser et les autres l'avaient bien compris. C'est pourquoi quand quelqu'un chercher à le connaître et s'accrochait pour de bon et bien ça l'étonnait toujours. Déjà c'était rare et puis si quelqu'un s'intéressait à lui à ce point cette personne ne pouvait qu'être intéressante. Il s'était rarement trompé. Il fallait dire que même dans les gens qui tenaient à poursuivre une relation sociale avec lui il faisait le tri en les repoussant. Là avec Sakira et bien il était déjà évident qu'il n'y avait pas besoin d'essayer de le reclasser dans une catégorie. Il était intéressant.

Maintenant le journaliste essayait de comprendre le pourquoi de ces fleurs particulières. Bon alors de mémoire ça pouvait être un symbole de pureté, de sincères sentiments ou de paix. C'était bien ça la paix comme symbole. Donc Sakira venait en paix bien, c'était une bonne chose ou alors il estimait que les épines des roses allaient parfaitement avec le caractère de Gabriel et c'était une bonne chose aussi. Il fallait prendre délicatement une rose si on ne voulait pas se faire piquer et avec le journaliste chaque mot ou action devait être choisi avec précaution. Et le petit rire du blond lui avait clairement fait gagner des points, enfin ça et le fait qu'il lui ait ramené son agrafeuse. Il l'observa entrer dans son bureau et fermer la porte. Pour plus d'intimité, le bouquet qu'on lui adressait attirer trop les regards à son goût, il ferma les rideaux coupant ainsi tout contact visuel possible entre eux et les autres.

Il se tourna à nouveau vers l'homme qu'il avait croisé seulement hier et lui sourit avant de lui reprendre son agrafeuse et de la poser à nouveau sur son bureau tout en souriant. C'est sûr qu'il était différent avec lui dans son attitude qu'avec les autres gens du journal.


- Bonjour et merci ~. Je ferai tout de même remarqué que je ne l'avais pas perdu, j'ai juste bien visé. Gabriel lui sourit en coin fier de ce qu'il avait fait et aussi de l'avoir fait rire ainsi.

Pour une fois qu'il avait un public qui appréciait son humour. Il suffisait que Sakira apprécie ses commentaires parfois acides ou sarcastiques et un peu d'humour noir et ce serait parfait. L'arrivée du bouquet dans ses bras le tira de ses pensées et il les sentit relevant avec satisfaction qu'elles étaient odorantes contrairement à la majorité des fleurs que recevaient les gens. Il observa son costume de coursier d'un oeil curieux.

- Je ne savais pas que tu étais aussi coursier. Je ne te prends pas trop de temps en te gardant un peu ? Et merci pour les fleurs. Ouah deux mercis aussi rapprochés dans le temps c'était rare pour lui.

Il s'accouda à son bureau faisant dos à la fenêtre le regardant avec plus d'intensité tout en posant son bouquet de roses juste à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakira Geika

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   Lun 13 Oct - 8:49

De tous les hommes, pourquoi ce fut sur Gabriel que son regard tomba et ne put s'en détourner ? Oui, c'était lui, comme un ange tombé du ciel, il lui était apparut. Il portait bien son nom au final, même s'il n'oserait pas le lui dire pour le moment. Il n'avait pas envie de le mettre en colère, il attendrait de mieux le connaitre pour cela, qu'un lien se tisse entre eux, qu'il puisse lui dire encore bien plus, que Gabriel lui montre bien plus d'expression, qu'il lui montre qu'il était encore plus intéressant qu'il le pensait. C'est ce qui se passait en tout cas dans sa tête en ce moment, étant à la fois surpris et charmé par Gabriel, il ne pouvait défaire son regard et ses pensées de lui. Bien qu'il aimerait plus, bien plus, que se contenter de l'observer de loin, sans pouvoir le toucher, sans pouvoir l'embrasser, sans pouvoir le mettre dans des situations embarrassante. Ça ne suffit pas. Ça ne suffit plus.

Si Gabriel demandait à Sakira, pourquoi des roses blanches, il lui répondra que c'est ce qui convient le plus à sa beauté pleine de piquant, bien entendu. De toutes les autres fleurs qu'il avait vu, il n'y avait que celle là qui convenait à Gabriel, pas une seule autre. Le journaliste était une personne exquise aux yeux de Sakira, peu ordinaire, il aimerait jouer plus longuement avec lui, histoire de pouvoir montrer l'étendu de ses talents. Et il savait, malgré tout, le fait qu'il soit différent envers lui, qu'il lui ait donné sa carte, tout ça ne signifiait pas que la partie était gagné pour le blond qui avait décidé d'en faire autant que possible pour lui, pour retenir son attention. Il ne voulait pas qu'il l'oublie, au contraire, il voulait qu'à chaque instant de la journée il attende son appel ou simplement de le croiser par hasard quelque part. C'était peut-être peine perdu, peut-être que Gabriel ne perdrait jamais son temps à s'attarder sur lui plus qu'il n'en faut. Il avait bien l'air comme ça. Mais Sakira était loin de se décourager pour ça et voulait tout de même essayer, au moins il n'aura pas le regret de ne pas l'avoir fait.

"Je sais, quelle vivacité dès le matin ~ "

Fit-il en rigolant encore un peu. C'est sûr que s'il avait quelqu'un comme Gabriel à ses cotés, il ne pourrait plus s'ennuyer, jamais. C'est sans doute ce qui lui plaisait le plus. Alors, pour l'avoir le plus longtemps possible à ses cotés, pour ne pas s'ennuyer, du moment que Gabriel ne changeait pas, il avait décidé de le rendre accro à lui, peu importe comment, peu importe le temps que ça lui prendrait, et s'il n'y arrive pas, il serait abandonner le moment venu. Avant de revenir juste après, de nouveau d'aplomb, parce que Sakira n'abandonne pas, jamais.

"Vu que je ne suis coursier que pour toi, non..."

Souffla-t-il avant de se pencher sur lui, venant caresser sa joue avant que ses lèvres viennent frôler celles du bruns, puis s'y poser pour un baiser langoureux. Maintenant, Gabriel pouvait facilement se rendre compte que quand Sakira avait dit donner de bons baisers, il était loin d'avoir menti. Il prolongea encore un peu le baiser, sa main s'attardant sur sa joue, avant d'enfin le casser et se lécher les lèvres d'un air taquin.

"Et moi ? Je te dérange ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Rein

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   Lun 13 Oct - 12:15

Gabriel sourit un peu plus en l'entendant rigoler encore une fois et pencha la tête sur le côté son dédain et sa colère pour son collègue de plus tôt s'apaisant. C'était une bonne chose, il pouvait avoir l'esprit plus clair alors qu'il discutait avec Sakira. Et surtout ce dernier n'aurait pas à subir ses ondes négatives alors qu'elles ne lui étaient pas destinées. Ce serait tout de même injuste pour le blond de s'en prendre plein la tête parce qu'un imbécile se croyant journaliste n'était pas capable de réfléchir comme on lui demandait pourtant de le faire. Le brun se détendit, sa posture se relâchant de manière visible alors qu'il se faisait plus nonchalant. Son interlocuteur si il analysait bien son comportement verrait donc que Gabriel était bien plus détendu en sa présence.

- Ma vivacité est malheureusement très, trop, souvent demendée de bon matin ici. Ils ne sont pas capables de faire ce qu'on leur demande. Grinça-t-il.

Il l'écouta poliment et haussa un sourcil amusé en l'entendant lui dire que non il n'était pas coursier. Donc Sakira avait revêtu un costume juste pour pouvoir lui délivrer ces roses ? Il en était flatté. Et là il avait vraiment mais vraiment envie de l'embrasser. Son envie avait du se faire entendre car le blond se pencha vers lui pour que leurs lèvres s'effleurent. Le journaliste n'eut même pas le temps de grogner de frustration que déjà ses lèvres étaient prises d'assaut pour un baiser langoureux auquel il répondit avec passion. Oh oui ce faux coursier savait définitivement bien embrassé. Le brun frissonna légèrement à la fin du baiser et l'observa se lécher les lèvres taquin avant de reprendre contact avec la réalité.

- Je suis charmé que tu sois mon coursier personnel tu vois… Il lui rendit son sourire taquin avant de poursuivre. Donc non tu ne me déranges absolument pas mais tu vois j'ai deux-trois petites choses à vérifier ~.

Ses doigts se délièrent alors qu'il tendait la main pour attraper le col du costume de Sakira et qu'il le tirait à lui pour l'embrasser à nouveau. Ce n'était définitivement pas son genre de faire ça sur son lieu de travail mais ce n'était qu'un baiser après tout. De plus, il adorait la sensation de leurs baisers échangés et voulait plus. Pas qu'il irait plus loin aujourd'hui mais déjà juste une autre baiser pour le plaisir. Il joua avec ses langue approfondissant le baiser avant de le rompre et de lécher les lèvres de Sakira pour finalement s'éloigner un peu. Oui, il ne pouvait définitivement pas regretter ce qu'il venait de faire.

- Tout travail mérite salaire non ? Dit-il essayant de trouver une excuse à peu près potable.

Il ne lavait toujours pas lâché mais rien n'empêchait l'autre de se reculer hors de sa portée, lui, il n'avait pas bougé de sa place assise sur le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakira Geika

avatar


Fiche de Personnage
MéMo:

Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   Lun 13 Oct - 14:31

Le blond était on ne peut plus ravie de pouvoir voir Gabriel de si bon matin et de si bonne humeur, ne se lassant pas du spectacle qu'il lui offrait. Certes, Gabriel avait son humour et son caractère bien à lui mais à aucun moment il ne trouvait ça dérangeant, bien au contraire, il adorait cet aspect de lui que de nombreuses personnes n'appréciaient pas. Sakira était loin d'entrer dans la norme des gens, certaines choses pouvaient le mettre en colère aussi, mais il se trouve que Gabriel n'avait pas touché les zones sensibles de sa personnalité particulière. Gabriel n'avait peut-être pas encore conscience qu'il ne s'était pas embarqué pour une aventure calme et paisible avec lui, aujourd'hui coursier, demain sous-fifre qui apporte le café ou facteur, peu importe quel déguisement il devrait endosser pour venir le voir, le journaliste était bien loin d'être au bout de ses surprises avec lui.

Quand Sakira l'embrassa, il pouvait obtenir deux réactions complètement opposé, mais prévu, si l'une était moins bonne que l'autre, il aurait de quoi rattraper facilement le coup, comme il le faisait toujours, par une pirouette agile dont il avait le secret. Il était comme ça Sakira, il agissait comme il l'entendait et finalement tout se passait bien pour lui. Même s'il se demandait à un moment s'il n'était pas tombé sur un os avec Gabriel, apparemment non, au point que ça en devenait presque trop facile. Qui a dit qu'il ne tomberait pas dans ses filets déjà ? Il partagea avec plaisir un baiser avec lui, puis un deuxième, plus langoureux, plus intense. Le blond adorait sentir ses lèvres sur les siennes, et définitivement, il ne regrettait pas d'avoir attendu si longtemps pour ça. Un tel baiser, c'était si rare de nos jours. Au point qu'il se demanda ce que pouvoir bien ressentir Gabriel pour lui, alors qu'un sourire pointait à nouveau le bout de son nez, il se dit qu'il le saurait bien assez tôt.

"Ce n'était en rien un travail pour moi, mais me voilà un homme comblé pour la journée."

Fit-il simplement, son regard plongé dans le sien, tout à fait sérieux dans ses dires. Puis, il attrapa sa main dans la sienne pour y déposer un tendre baiser et la lâcher avec un certain sourire mystérieux qu'il avait de temps en temps quand il avait préparé quelque chose qui promettait d'être bien.

"Bien, sur ce, je te laisse à ton travail, et surtout n'oublie pas de lire la carte, bye ~ "

S'éloignant déjà, il fit un dernier clin d'oeil à Gabriel avant de partir du bureau sans un mot de plus, le temps qu'il lise la carte, il serait déjà bien loin. Oui, la carte dans les fleurs où il a écris :

"Cher Gabriel,

J'aimerais continuer à discuter avec toi, pour cela, je t'invite au restaurant du grand palais, au carrefour près de la gare, à 20h. Si tu ne peux pas venir à cause de ton travail (ou parce que tu as peur d'être aveuglé par ma beauté étincelante), tu peux me joindre au 06xxxxxxxx.

Au plaisir de te voir, Sakira.
"

Ce n'était pas le restaurant le plus cher de la ville, mais on y mangeait bien et l'ambiance était sympa. Le propriétaire avait une dette envers lui depuis pas mal de temps, alors voilà l'occasion pour lui de l'effacer en leur offrant le dîner. Sakira n'ayant évidemment pas les moyens d'inviter quelqu'un au restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message Sujet: Re: L'intensité de son regard...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'intensité de son regard...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Regard Hanté - Mâle - Sang - Guerrier
» Un regard perçant en plein coeur.
» L'aspect du sang n'est doux qu'au regard des méchants.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York District  :: || NEW-YORK || :: Les Bureaux de la Presse-
Sauter vers: